CdF : PSG 2-0 Strasbourg (fini) (23/01/2019)

A part Mbappé, laissé au repos, Thomas Tuchel va-t-il regretter d'avoir aligné quasiment la meilleure équipe possible ce mercredi contre Strasbourg (2-0) en 16e de finale de la Coupe de France ?

Si le Paris Saint-Germain a logiquement validé son billet pour le prochain tour, le club de la capitale a perdu Neymar, touché à la cheville et rentré directement aux vestiaires en pleurs. Après la blessure de Verratti samedi contre Guingamp (9-0), il s'agit évidemment d'un nouveau motif d'inquiétude à trois semaines du 8e de finale aller de la Ligue des Champions contre Manchester United le 12 février.

Quinze jours après l'élimination surprise contre Guingamp (1-2) en Coupe de la Ligue, le PSG prouvait d'entrée qu'il n'a aucune intention de laisser filer sa couronne dans l'autre coupe nationale. Après une première alerte sur un centre de Bernat dont a failli profiter Cavani, l'Uruguayen bénéficiait d'un excellent service de Choupo-Moting pour ouvrir le score rapidement (1-0, 4e). Bien que remaniés, les Alsaciens tentaient de réagir mais ils ne pouvaient pas grand-chose face à l'intensité imposée par Neymar, intenable ce soir, et ses coéquipiers.

Après un moment de répit, le PSG remettait ensuite un nouveau coup de pression et Sels devait s'envoler pour repousser un coup franc du Brésilien qui filait tout droit dans sa lucarne. Replié dans son camp, le Racing était tout proche de céder à nouveau et il fallait le retour miraculeux d'Aaneba pour gêner l'Auriverde et l'empêcher d'inscrire le deuxième but. C'est ensuite Sels qui sortait un arrêt réflexe sur sa ligne pour priver Cavani du doublé de la tête sur corner. Puis Di Maria trouvait le poteau après une nouvelle parade du gardien !

Face à ces nombreuses alertes sur leur but, les Strasbourgeois ripostaient très timidement avec pour seule occasion une frappe soudaine de Grandsir toutefois pas passée loin du cadre. Mais la physionomie du match changeait radicalement au retour des vestiaires avec des Parisiens qui se contentaient d'une possession stérile face à des visiteurs qui respiraient mieux. A part un duel perdu par Choupo-Moting face à Sels, pas grand-chose à se mettre sous la dent pour l'actuel leader de Ligue 1.

La blessure de Neymar n'arrangeait évidemment rien et la frappe de Gonçalves faisait même parcourir un frisson en tribunes mais Areola était à la parade. Le tournant du match car, dans la foulée, les hommes de Thierry Laurey perdaient un ballon dont profitait Di Maria pour plier le match (2-0, 80e). Après cette qualification globalement maîtrisée, c'est désormais vers l'infirmerie du club de la capitale que tous les regards sont braqués dans l'attente de nouvelles au sujet du Brésilien…

Retrouvez tous les résultats, les buteurs et classements sur le LIVE-SCORE de Maxifoot.
(Par Romain Lantheaume)

Imprimé le 22/01/2020, 12:34 Football - Maxifoot - www.maxifoot.fr