Nice : Boudebouz, les vérités de Rivère (28/01/2019)

En quête de renforts offensifs pour redynamiser une attaque en berne, l’OGC Nice avait obtenu des accords de prêt avec option d’achat pour le milieu offensif Ryad Boudebouz (Betis Séville) et l’attaquant Facundo Ferreyra (Benfica) cet hiver si l’on en croit le président azuréen Jean-Pierre Rivère, sur le départ. Mais les actionnaires sino-américains du Gym ont bloqué ces dossiers, ce qui a d’ailleurs incité Rivère à faire ses valises.

"Il y avait une option d’achat sur chaque dossier, à lever ou pas. C’était au choix. Il dit (Paul Conway, l’un des actionnaires) que 15 matchs joués à Nice n’est pas bénéfique pour le club, a déploré le dirigeant dans les colonnes de Nice-Matin. S’ils nous permettent de nous qualifier pour la Coupe d’Europe et d’engranger des recettes supplémentaires, le discours sera-t-il le même ? D’autant que ce championnat est très ouvert..."

Dans le même ordre d’idées, le dossier Valère Germain est bloqué par les actionnaires alors qu’un accord de prêt avantageux avait été obtenu avec l’Olympique de Marseille (voir la brève du samedi 26/01)…
(Par Romain Lantheaume)

Imprimé le 19/01/2020, 13:37 Football - Maxifoot - www.maxifoot.fr