L1 : match truqué, Desplat se méfiait de Courbis (21/05/2019)

Dans le cadre de la rencontre qui opposait récemment Caen à Angers (0-1), pour le compte de la 32e journée de Ligue 1, le président de Guingamp, Bertrand Desplat, avait saisi la LFP car il soupçonnait un possible arrangement autour du match. Au final, il s'agissait plutôt d'une blague entre joueurs (voir ici), mais le dirigeant breton a cru au pire en raison de la présence de Rolland Courbis sur le banc caennais, comme l'a raconté le président d'Angers, Saïd Chabane.

"J’en veux à la LFP et à Guingamp, ils auraient dû vérifier leurs sources avant d’accuser. Guingamp, ils sont entrés dans une psychose, et la Ligue a parlé trop vite. C’est pour ça que je ne compte pas en rester là. Je ne peux pas laisser passer ça. J’ai eu Desplat au téléphone. Je lui ai dit : 'tu as fumé ou quoi ?' et il m’a répondu 'tu sais bien qu’à Caen, c’est Courbis, il est capable de tout'. Je me suis énervé : 'tu crois qu’on va s’amuser à magouiller à sept journées de la fin quand on connaît les enjeux financiers selon la place finale ?' et j’ai raccroché", a raconté le président angevin dans France Football.
(Par Gilles Campos)

Imprimé le 24/07/2019, 00:57 Football - Maxifoot - www.maxifoot.fr