PSG : NAK, l'avocat dénonce du "Nasser bashing" (24/05/2019)

Le président du Paris Saint-Germain Nasser Al-Khelaïfi a été mis en examen jeudi pour "corruption active" dans l'enquête sur des soupçons de corruption concernant l'organisation des Mondiaux d'athlétisme en 2017 à Doha (voir ici). Dans les colonnes de L'Equipe, son avocat Francis Szpiner conteste les charges retenues contre le dirigeant parisien.

"Il n’y a pas d’affaire..., assure l'avocat. J’ai expliqué à M. Van Ruymbeke (le juge d’instruction) que tout cela part d’un malentendu. Il a confondu la société Oryx-QSI avec QSI, le fonds du Qatar propriétaire du PSG dont M. Al-Khelaïfi est le président. Chez Oryx-QSI, mon client n’a jamais eu la signature et, en 2011, il n’était ni actionnaire ni dirigeant de la société."

"C’est étonnant qu’un juge français s’intéresse à une société qatarienne ayant versé de l’argent à une société sénégalaise pour une fédération internationale dont le siège est basé à Monaco, poursuit Me Szpiner. M. Van Ryumbeke se fourvoie. Il y en a marre de traiter de la sorte mon client, c’est du Nasser bashing." Selon le quotidien Le Parisien, Al-Khelaïfi n'a pas l'intention de quitter son poste dans un avenir proche et reste très soutenu à Doha.
(Par Romain Rigaux)

Imprimé le 16/04/2021, 12:34 Football - Maxifoot - www.maxifoot.fr