L1 : le discours alarmiste de la DNCG (14/07/2021)

Dans un entretien accordé à L'Equipe, le président de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG), Jean-Marc Mickeler, s'est exprimé sur la situation financière inquiétante des clubs français. Et se montre très inquiet pour l'avenir de certains clubs.

"Il y a un milliard d'euros de dettes sur les clubs. Cela veut dire que la plupart vont avoir besoin de générer du trading actif dans les années à venir pour s'en sortir. Pour la saison 2021-2022, on a un prévisionnel de pertes avant transferts de plus de 1,3 milliard d'euros. Les clubs prévoient de faire 850 M€ de plus-values sur les transferts. Ce qui est un montant totalement irréaliste", assure le patron du gendarme financier du football français.

"On ne peut pas exclure, au terme de la saison, des dépôts de bilan. Car avec 1 milliard de dettes, zéro fonds propres, une exploitation qui dégage plus de 1 milliard de pertes, il n'y a plus d'établissements financiers ou de fonds qui accepteront de financer le football français", prévient Mickeler, qui souhaite notamment limiter à 25 le nombre de joueurs non formés au club sous contrat et la mise en place d'un salary-cap pour réduire la masse salariale des formations de l'élite.
(Par Romain Rigaux)

Imprimé le 09/12/2021, 03:01 Football - Maxifoot - www.maxifoot.fr