L1 : les jeunes, Aulas veut une mesure radicale (21/07/2021)

Réputés pour la qualité de leur formation, les clubs français font souvent face à la concurrence des écuries étrangères qui n’hésitent pas à venir recruter des joueurs très jeunes et à moindre coût. Présent mardi à l’Assemblée Nationale devant les députés, le président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, a réclamé une protection renforcée pour les clubs hexagonaux.

"En termes de droit, il faudrait que le premier contrat professionnel soit, non pas de 3 ans, mais de 5 ou 6 ans. Et faire en sorte que les clubs qui forment aient la certitude qu'ils (les joueurs) ne partent pas ailleurs, a plaidé le dirigeant rhodanien. Car un joueur qui arrive en fin de contrat de formation en France, s'il ne signe pas son premier contrat pro, peut partir gratuitement à l'étranger. Ce n'est pas le cas en France car il y a un accord avec les clubs français mais il peut partir à l'étranger. Il y a une perte évidente."

Un problème qui concerne pour l’instant davantage le Paris Saint-Germain que l’OL, qui peut garantir davantage de temps de jeu à ses jeunes pousses.
(Par Romain Lantheaume)

Imprimé le 27/09/2021, 20:38 Football - Maxifoot - www.maxifoot.fr